FOLLOW

TUBA!

Turtle1

Préservation de la viticulture traditionnelle

La région de La Geria, sur l’île de Lanzarote dans les Canaries, regorge de vignobles magnifiques. Chaque pied de vigne est planté dans un trou rempli de gravier volcanique et entouré d’un muret en pierres de lave construit à la main, qui le protège du vent. Depuis cinq ou six ans, cette région viticole est menacée de disparition. Les agriculteurs quittent leurs terres et les laissent à l’abandon. La TUI Care Foundation soutient un projet visant à préserver ce patrimoine culturel de la viticulture traditionnelle, à favoriser la culture écologique de la vigne et à offrir de nouvelles opportunités d'emploi aux personnes présentant un handicap.

 

Projet

Le sol volcanique et le soleil créent les conditions idéales pour la culture du savoureux raisin malvoisie. Ce fruit est cultivé dans la région viticole de La Geria, un paysage remarquable déclaré zone naturelle protégée depuis 1994. Cette région est chargée d’une longue histoire. Entre 1730 et 1736, une puissante éruption volcanique a recouvert l’île d’une épaisse couche de lave et de cendres. De nombreuses années ont été nécessaires pour que les habitants apprennent à cultiver le sol et se reconstruisent une existence. 

Comment la culture traditionnelle des raisins destinés à la fabrication du vin se pratique-t-elle? Les habitants de Lanzarote creusent des trous dans lesquels sont plantés les ceps de vigne. Ces cavités sont ensuite remplies de pícon, des petites pierres de lave qui retiennent bien l’humidité. Pour protéger les ceps des vents qui soufflent en permanence, des murets semi-circulaires sont construits en pierres de lave plus grandes. La Geria offre dès lors un paysage unique constitué de plus de dix mille trous et murets.

Toutefois, la viticulture authentique demande énormément de travail et n’est plus rentable. Voilà pourquoi les agriculteurs quittent leurs terres et les laissent à l’abandon. Avec la disparition progressive de La Geria, c’est tout le patrimoine culturel qui est menacé.

À Lanzarote, plusieurs organisations ont décidé de s’unir et de réagir. Elles poursuivent l’objectif de transformer les vignobles voués à disparaître en vignobles productifs et de pratiquer une culture écologique de la vigne. Une équipe d’entrepreneurs viticoles s’est engagée à acheter tous les raisins et à contribuer à la distribution du vin écologique.
Ce projet présente également l’avantage de créer des emplois pour une dizaine de travailleurs atteints d'un handicap (généralement physique). Ils ont pour mission de replanter les ceps de vigne et de reconstruire les murets en pierres.

Partenaire du projet